webleads-tracker

Saint-Méen-le-Grand. Un artisan boulanger intervient au lycée hôtelier

Article publié par Ouest France le 12/09/2020

Jeudi, Jean-Maurice Monnier, est intervenu devant les Mentions complémentaires cuisinier en dessert de restaurant du lycée hôtelier.

Cet artisan boulanger a parlé avec passion de son métier. Il est installé au Fournil de la grange à Saint-Méen depuis quinze mois, et à La Mézière depuis dix ans. Il met en valeur le travail de la boulangerie en général et apprécie de transmettre son savoir aux élèves. Il a pris plaisir à répondre aux nombreuses questions posées par ces derniers.

Il est venu avec trois pâtes de pain différentes : avec de la farine complète levain naturel et bio, farine parfumée pour une tradition graines et une pâte tradition. « C’est important de montrer physiquement les choses , précise Jean Maurice Monnier.

La dizaine d’élèves de la mention est encadrée par Bertrand Hallier et Antoine Garnier. Ils font intervenir des professionnels pour permettre aux élèves de mieux comprendre et d’approfondir certaines techniques pour être les meilleurs artisans possible.

Cette mention post-bac se fait en formation initiale ou en alternance. En janvier Pascal Pochon interviendra sur le sucre d’art. Ne pas proposer les mêmes interventions chaque année et tenter de les diversifier, est un des avantages de cette formation.

Retrouvez toute l’actualité de l’école hôtelière sur www.lyceehotelier-nd.org ou sur leur page Facebook

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Qui sommes-nous ?

À notre acquis, 25 années d’expérience à vos côtés, une réelle connaissance de vos besoins, une équipe passionnée capable de porter un regard novateur sur votre communication.

Simple. Toucher un vaste public dans les meilleurs délais. Moderne. Donner envie et expliciter les débouchés novateurs. Efficace.

Vous aimerez aussi

À SAINTE-ANNE, LES LYCÉENS FONT LEUR MIEL !
École hôtelière

À Sainte-Anne, les lycéens font leur miel !

Le lycée Hôtelier Sainte-Anne s’est doté de trois ruches, installées à proximité de son jardin aromatique. Des abeilles pédagogiques. « Nous accueillons 60 000 pensionnaires de