webleads-tracker

Le lycée Charlemagne de Carcassonne propose une section pêche pour le Baccalauréat

Article publié par ladepeche.fr le 30/09/2020

Cela fait 5 ans que, grâce à une collaboration efficace avec la Fédération de pêche de l’Aude, le lycée Charlemagne de Carcassonne peut proposer à ses futurs bacheliers, à partir de la première, de suivre l’enseignement permettant de présenter l’option « pêche » au Baccalauréat. 

« On aurait tort de croire qu’il s’agit simplement d’un apprentissage du loisir pêche », souligne Christian Rapez, l’enseignant qui est à l’origine de ce développement. « En fait, les cours comprennent évidemment les techniques de pêche, mais aussi tout ce qui concerne la gestion des cours d’eau, leur peuplement, les espèces invasives. C’est une porte ouverte sur l’étude complète du biotope des rivières », ajoute la professeur.

« Et cela rejoint totalement l’objectif de notre fédération », appuie David Fernandez, président de la Fédération qui regroupe les AAPPMA, associations agréées de pêche et de protection des milieux aquatiques, en insistant sur cette « protection » qui rejoint donc l’objet de l’option scolaire.

« Il s’agit d’un enseignement optionnel, qui cadre bien avec la réforme du Bac », détaille pour sa part la proviseure du lycée Charlemagne, Myriam Huet. Comme le sport, cette option donne des points au Bac où elle fait l’objet d’une évaluation théorique et pratique, les élèves étant jugés presque autant sur leur connaissance de la pêche elle-même que du milieu aquatique. « Un tiers à la moitié de l’enseignement prodigué dans le cadre de cette option tourne autour de la gestion de l’eau », confirme Christian Rapez. Et Mme Huet de rappeler que « les élèves du lycée, souvent futurs agriculteurs, sont déjà intéressés aux problématiques de l’eau ».

Ce choix optionnel, qui implique des contraintes horaires, a été suivi par une trentaine d’élèves au total l’an dernier. Grâce aux deux animateurs mis à la disposition du lycée par la Fédération de pêche (168 h dans l’année, assurées par Sylvain Roupenel et Damien Fournier), ils sont 13 à avoir présenté l’option au Bac et à avoir bénéficié des points qui vont avec. « C’est un enseignement optionnel qui attire les jeunes, et de plus en plus de filles », constate le vice-président de la Fédération Claude Saurel.

C’est ainsi que le lycée et la fédération ont signé, ce lundi 28 septembre, une nouvelle convention permettant de poursuivre cet enseignement original, dispensé seulement par les lycées de Carcassonne et Pamiers dans la Région Occitanie.

Article publié par ladepeche.fr le 30/09/2020

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Qui sommes-nous ?

À notre acquis, 25 années d’expérience à vos côtés, une réelle connaissance de vos besoins, une équipe passionnée capable de porter un regard novateur sur votre communication.

Simple. Toucher un vaste public dans les meilleurs délais. Moderne. Donner envie et expliciter les débouchés novateurs. Efficace.

Vous aimerez aussi